La proposition de loi votée en Commission le 28 avril dernier assurera que les fratries ne soient plus séparées en cas de divorce ou ce placement en institution.
Une carte blanche très intéressante, signée Sylvie Gayda, fait suite à cet événement.
“Le but de cette carte blanche est de demander aux acteurs du secteur (…)d’élargir leur réflexion à tous les enfants, au-delà de la problématique des fratries, pour qu’ils ne soient plus coupés de leur entourage et de leur environnement à l’âge de 6 ans(…)